D’une manière générale, c’est l’art de créer des illusions dans un but de divertissement. Retenez bien ce dernier point. A aucun moment la vocation du magicien est de faire croire qu’il possède tel ou tel pouvoir. Un magicien est un ambassadeur du rêve, de l’illusion, du spectacle. A vous de faire preuve d’honnêteté vis-à-vis de votre public et de leur expliquer que tout ceci n’est que pure comédie.

devenir-magicienCertains vous diront que vous ne serez bon que lorsque vous maîtriserez un maximum de techniques. La vérité, c’est que nombreux sont les « apprentis » magiciens qui ne jurent que par la technique. Bien souvent au détriment de la magie elle-même. J’ai constaté, ces dernières années, que nombre de nouvelles techniques apparaissaient (comme par magie) pour des résultats similaires. C’est mieux de les connaître, de les essayer. Mais dans tous les cas, il est inutile de savoir tout faire. Il vaut mieux maîtriser à la perfection peu de techniques que plusieurs pas très bien ! Il n’y a pas de petit tour. Il n’y a que de petits magiciens.

Un vrai magicien sait que le tour n’est qu’une composante de la magie. Le reste dépend de son personnage, sa présentation et de sa capacité à captiver son public. Je connais des magiciens – ils sont rares – qui font rêver les gens sans tour de magie ! Et pourtant, à la fin, le public se dit : « Wow, c’est un VRAI magicien ! ».

De grands magiciens, comme Albert Goshman ou Tony Slydini, aimaient répéter à leurs élèves qu’ils devaient être la magie. Ils disaient : « Ne faites pas de simples tours de magie. Soyez la magie ». Pour finir, vous deviendrez un bon magicien en vous intéressant à la culture magique. Vous devez vous initier à l’origine des tours, savoir qui a fait quoi et quand.

Rappelez-vous aussi qu’un magicien ne dévoile pas ses secrets. Ce n’est pas tant pour protéger la magie. C’est aussi pour conserver la part de rêve qu’il y a en chacun de nous. A vous d’en devenir le gardien et à faire le plus beau métier du monde, faire rêver !

Les Professeurs Milan et Hosch ont fait une petite expérience :

Ils abordèrent des gens dans la rue, sous prétexte qu’ils avaient besoin de 10 cents.
La première partie de l’expérience fut faite sans toucher les personnes et seulement 28% acceptèrent de donner cet argent.
La seconde partie se déroula de la même manière, à part qu’ils touchèrent légèrement l’avant bras lors de leur demande. Cette fois ci plus de 48% acceptèrent.

Mains magicienUn autre exemple de la puissance du toucher :
J’étais avec une amie et lorsque je lui ai décrit cette expérience elle ne m’a pas cru, je lui ai donc prouvé qu’elle avait tord en quelques minutes :

Le but était simple, je disais « Bonsoir ! » à toutes les personnes qui croisaient mon regard. J’ai reproduis cet exercice 15 fois et le taux de réponses était d’un tiers (ce qui est déjà pas mal).
Ensuite j’ai simplement dis « Bonsoir ! » aux personnes qui passaient en leur effleurant l’avant bras ou l’épaule. Le résultat était intéressant, 12 personnes m’ont répondu.

Mais pourquoi le toucher abat il ainsi les barrières de nos interlocuteurs et les incitent à nous faire confiance plus facilement ?

La raison est en fait très simple, en effet, qui vous touche ?
Vos amis, votre famille, vos proches en général, en d’autres termes, les gens en qui vous avez confiance.
Vous avez donc ancré inconsciemment dans votre esprit que les personnes qui vous touchent ne sont pas dangereuses pour vous.

Mais il faut, pour que cette technique du toucher fonctionne, y aller de manière progressive. En effet, un toucher à l’avant bras puis brusquement au cou fera peur (ça semble logique, non ?). Un bon toucher sera donc un toucher bref de votre main sur une des zones citées ci-dessus et pourra être utilisé pour des expériences de mentalisme.

Le tour de mentalisme ci-dessous est très impressionnant, ce dernier est basé sur une manipulation simple mais efficace. Lisez ce qui suit et faite l’expérience vous même pour vous en convaincre.

Voici une rangée de 5 cartes, j’aimerai que vous choisissiez mentalement une de ces cartes.
Votre choix est totalement libre, vous pouvez par exemple choisir l’as parce que c’est la carte la plus forte ou  parce qu’elle se trouve au milieu des 5 cartes ou vous allez peut-être vous demander pourquoi je n’ai mis qu’une seule carte noire parmi les 5 cartes.
Quel que soit votre choix, je peux vous annoncer que je poserais la carte que vous aurez choisie face en bas sur la paume de votre main et que ce n’est qu’à ce moment là que je vous demanderais de la nommer.

1 2 150px-01_of_diamonds_A.svg3 5

Pensez maintenant à l’une de ces 5 cartes, sans la toucher, juste votre carte dans votre esprit.
Vous prenez les cartes et vous posez le 4 de cœur, face en bas, sur la paume de la main de votre spectateur et vous  lui demandez de nommer la carte choisie.
Je pense que vous venez de choisir le 4 de cœur !!! Pourquoi celle la ? et comment arriver à ce résultat, voici ci dessous la méthode.

Méthode :
A première vue cela semble dénué de tout fondement logique ou rationnel, et pourtant, quelques essais vous convaincront de la réalité de ce phénomène, vous allez influencer et conditionner le choix du spectateur. J’utilise durant mon spectacle ce type de principe.

Pourquoi 9 fois sur 10 cette technique fonctionne ? Simplement grâce à la manipulation que vous avez faites.
Nous avons toujours tendance à ne jamais choisir un objet au centre, ni au extrémité. Vous comprendrez alors que le choix est restreint, même si ce dernier pense être complétement libre.

Tester avec vos amis ou votre famille, vous allez voir que ce tour est simple et très impressionnant. Il est important de ne pas refaire deux fois ce tour, car dans ce cas le spectateur essaiera de vous piéger et de ne plus laisser libre cours à son instinct.

Un premier tour de mentalisme que je vous propose d’apprendre. Le Cold-Reading sert à simuler la connaissance parfaite du passé, du présent et de l’avenir de son interlocuteur, le mentalisme de spectacle sert à simuler et faire croire que vous lisez dans les les pensées. Ces techniques sont utilisées afin de réaliser des expériences paranormales afin de divertir ces interlocuteurs. Il faut également bien soigner votre présentation, pour renforcer l’impact du tour.

Voici donc une première expérience très amusante qui consiste à simuler une lecture de pensée en quelques minutes, et cet technique est infaillible. Je peux vous la garantir.
Mais plutot qu’un long discours voici l’expérience, et la manière de la présenter. Tentez l’expérience vous même.

J’ai découvert depuis que je suis enfant que je possède l’étrange pouvoir de lire dans les pensées. Vous ne me croyez pas ? Pas de problème, jouez le jeu, prenez une calculette  et suivez les étapes avec moi:

  1. choisissez un chiffre entre 1 et 10
  2. multipliez ce chiffre par 2, ajoutez y 8, puis divisez le par 2
  3.  soustrayiez le chiffre pris au départ au résultat obtenue
  4.  choisissez une lettre correspondante à son chiffre, si c’est 1 se sera A, 2=B, 3=C, 4=D, 5=E, 6=F etc…
  5. Il faut ensuite choisir un pays d’Europe dont la première lettre commence par la lettre choisie
  6.  Enfin, choisissez un fruit dont la première lettre serai la dernière du nom du pays

C’est bon, vous avez fini ?

Alors laissez moi vous dire qu’il n’y a pas de Kiwi au Danemark !

Human head silhouette with focus on the brain
Ne sous estimez pas ce tour, il offre l’avantage de pouvoir être effectué à plusieurs personnes en meme temps, et meme au téléphone ! Rare sont les tours qui peuvent fonctionner comme cela. Comme vous pouvez le voir, la lettre « D » est forcée par un procédé mathématique. Le choix ensuite pour le spectateur est restraint car en pays en D, le premier qui viennent à l’esprit est le Danemark et ensuite Kiwi.  Le spectateur a l’impression d’avoir fait un choix libre, alors que vous lui avez imposé, et ensuite vous l’avez conditionné.

Il ne faut bien sur pas refaire deux fois ce tour et laisser sous entendre que vous avez lu les pensées de votre spectacteur.